_

Chauffer votre maison ou votre chalet lors d’un hiver canadien froid peut coûter très cher et avoir des conséquences néfastes sur notre environnement. Réalisez des économies énergétiques et monétaires en suivant les conseils suivants cette saison.

  1. Enfilez votre tricot préféré
    Baisser votre thermostat de quelques degrés peut s’avérer la façon la plus facile d’économiser de l’énergie et de réduire vos factures d’électricité. Si vous avez l’habitude de vous promener en tee-shirt et pieds nus dans la maison, songez à enfiler votre tricot préféré et une paire de chaussettes chaudes ou de pantoufles lors des mois plus froids. Il est particulièrement important de garder vos pieds au chaud, car cela permet de régulariser votre température corporelle et de vous garder au chaud tout au long de la saison — même si vous baissez le thermostat.

  2. Protégez vos fenêtres et portes contre les intempéries
    Ce n’est pas nouveau si vous avez déjà préparé votre maison pour l’hiver, mais il vaut la peine de le rappeler : inspectez vos fenêtres chaque année et réparez toute fissure ou tout trou à l’aide d’un produit de calfeutrage. Pour une plus grande protection contre l’air froid, songez à sceller vos fenêtres à l’aide d’une mince pellicule plastique et d’un ruban adhésif imperméable. Une ou même deux fenêtres négligées pourraient faire travailler votre système de chauffage davantage — et vous pourriez être surpris des économies que vous réaliserez en réduisant ce courant d’air.

    Si cela fait un moment que vous avez vérifié le coupe-froid de vos portes extérieures, prenez quelques minutes pour l’inspecter adéquatement afin de vous assurer qu’il n’y a aucune ouverture qui pourrait laisser entrer un courant d’air. Si vous ne voyez pas d’ouverture, mais désirez vérifier si une section du coupe-froid fait toujours son travail, placez un morceau de papier par-dessus et fermez la porte. Tirez ensuite lentement sur le papier. Si le papier sort facilement, cela signifie que le joint n’est probablement pas assez étanche et que vous devriez songer à le remplacer.

  3. Ajoutez un peu de verdure
    Si votre maison comporte plusieurs fenêtres, vous pourriez planter quelques arbres à feuillage persistant ou arbustes à proximité afin de les protéger du vent. Les arbres empêchent le vent de passer par les fissures, l’air chaud de s’échapper des murs extérieurs de votre maison et préviennent les dommages supplémentaires par le vent aux fenêtres. Vos nouvelles plantes seront « vertes » de plus d’une façon!

  4. Au lieu de procrastiner, isolez!
    Si vous n’allez jamais dans votre grenier, vous ne pensez peut-être pas qu’il s’agit d’un espace que vous devriez garder au chaud. La chaleur peut toutefois s’échapper facilement des murs et des toitures mal isolés, et ce, à un tel point que votre grenier pourrait à lui seul faire augmenter considérablement votre consommation énergétique — de quoi jeter de l’argent par les fenêtres — littéralement.

    Même un grenier non fini doit être isolé adéquatement afin de garder le reste de la maison bien au chaud. Si vous vous rendez au grenier et remarquez que le niveau de l’isolant est inférieur à vos solives de plancher (les poutres de bois à l’horizontale sur le plancher), pensez à ajouter de l’isolant écologique — suffisamment pour que vos solives soient bien couvertes. Recherchez de l’isolant fabriqué de fibres naturelles ou recyclées comme la laine de mouton, le coton, le denim, la cellulose ou le liège.

  5. Laissez entrer le soleil (mais pas le vent)
    Même lors des mois les plus froids, la lumière naturelle du soleil peut réchauffer votre maison. Une fois que vos fenêtres sont bien scellées et protégées des éléments, ouvrez les rideaux et laissez entrer le soleil au cours de la journée. La nuit, gardez toutefois vos rideaux et stores fermés pour une protection supplémentaire contre les vents hivernaux violents.

  6. Occupez-vous de votre système de chauffage et des ventilateurs
    L’entretien adéquat de votre système de chauffage lui permettra de fonctionner le plus efficacement possible. Changez le filtre tous les trois mois (ou plus souvent si le système de chauffage fonctionne constamment) et faites inspecter votre fournaise par un professionnel à la fréquence indiquée dans le manuel d’utilisation.

    La chaleur monte — pourquoi ne pas en profiter? La plupart des ventilateurs de plafond sont dotés d’une fonction d’utilisation dans l’autre sens et peuvent être utilisés lorsque votre système de chauffage fonctionne. En inversant le sens de rotation des pales du ventilateur afin qu’elles tournent dans le sens des aiguilles d’une montre, vous pousserez toute chaleur ayant monté au plafond vers le bas et éviterez qu’elle s’échappe par le toit ou les murs.

  7. Programmez votre thermostat (il y a une application pour ça)
    Il est non seulement inutile de faire fonctionner le système de chauffage à plein régime lorsque personne ne se trouve à la maison (ou lorsque tous les occupants dorment), mais il s’agit également d’un gaspillage énergétique. Heureusement, la plupart des thermostats modernes peuvent être programmés afin que la température de la maison soit plus élevée lorsque vous vous réveillez, qu'elle diminue pendant la journée, remonte juste avant votre retour à la maison et baisse de nouveau pendant que vous dormez. Ne baissez pas trop la température, car le système de chauffage devra travailler plus fort lorsqu’il sera remis en marche, ce qui nécessitera plus d’énergie. Les économies énergétiques les plus élevées se produisent lorsque vous réduisez la température d’environ 6 °C.

    Saviez-vous qu’il existe également des applications que vous pouvez utiliser pour modifier la température de votre maison lorsque vous êtes à l’extérieur? Si vous trouvez que votre thermostat date du Moyen âge, songez à faire installer un nouveau « thermostat intelligent » que vous pouvez gérer à partir de votre téléphone, comme Nest et Total Connect Comfort de Honeywell. Bien qu’un nouveau thermostat puisse s’avérer une dépense considérable, il pourrait vous permettre d’économiser au fil du temps.

    La programmation de votre thermostat selon votre horaire est une solution fantastique pour l’environnement et votre portefeuille, mais si vous prévoyez partir en vacances, réglez la température à au moins 13 °C (environ 55 °F) afin d’éviter que vos tuyaux ne gèlent et n’éclatent pas lors de votre absence — et souvenez-vous de demander à une personne de visiter les lieux régulièrement.

Ne soyez pas pris au dépourvu lorsque l’hiver atteindra son sommet cette année. Prenez le temps de prévoir les températures sous zéro avant qu’elles surviennent et évitez les mauvaises surprises lorsque vous recevrez votre première facture de chauffage de la saison. Vous voulez économiser davantage? Demandez à votre courtier de groupe ce que vous pouvez faire avec votre famille pour obtenir des rabais d’assurance dès aujourd’hui.